La Grande Terre

Superficie : 16 890 km2
Habitants : 242 326 (2012, Province Nord et Sud)

Province Nord

La province nord compte 17 communes. Elle s’étend sur une surface de 9 578 km2 et est traversée en longueur par une chaîne de montagne culminant à 1629m (Mt Panié). Plusieurs routes permettent de passer d’une côte à l’autre à travers des paysages variés.
La côte ouest, dite « côte sous le vent », se compose de vastes plaines où la culture et l’agriculture dominent ainsi que de jolies baies. L’arbre emblématique est le niaouli. C’est là que chevauchent les Broussards, les « cowboys » du Pacifique.
La pointe nord est une région plus sèche bordée de longues plages sauvages. La mangrove qui s’y trouve abrite le célèbre cœur de Voh, connu dans le monde entier puisqu’il fait la couverture du livre « la Terre vue du Ciel ». Le nord de l’île est l’endroit idéal pour pratiquer des sports d’aventure tels que le VTT, la plongée sous-marine ou le canyoning.

La côte orientale est la plus montagneuse de toutes. Falaises surplombant la mer, cascades, vallées, roches étonnantes du côté de Hienghène, c’est une région splendide où la végétation exotique abonde.

A ne pas manquer :

  • Koné : le centre culturel, le massif du Koniambo, la plage de Foué, la route Koné-Tiwaka avec des panoramas à couper le souffle.
  • Voh : le célèbre cœur de Voh, rendu célèbre par Yann Arthus Bertrand, la forêt d’Ouengo et le massif de Katepaïk.
  • Koumac : les grottes et le cœur de Koumac
  • Hienghène : la cascade de Tao, la bac de la Ouaième, la route des grottes, les tribus
  • Poum : la baie de Néhoué, la mine de cuivre Pilou, le village d’Arama

Les îles Bélep (Province Nord)

Superficie : 69,5 km2
Habitants : 1 480 (2009)

Les Bélep sont situées au nord de la Grande Terre dans une partie de la zone inscrite au patrimoine de l’Unseco. Elles comptent environ 1000 habitants sur les deux îles principales : Pott et Art. Waala est le chef-lieu de l’archipel. Il ne dispose pas d’équipements touristiques, la population vit quasiment en autarcie, au rythme de l’océan et de la pêche. L’accès à l’archipel se fait par avion depuis Koumac (durée : 35mn, 4 vols par semaine) ou en catamaran au départ de Koumac (deux traversées par semaine).

A ne pas manquer :

  • Sainte Marie
  • L’église de l’île d’Art, l’une des plus anciennes de la Nouvelle-Calédonie
  • Le Mont Tolé Munu (283 m)

Province Sud

Le Sud est marqué par des paysages rougis par le fer contenu dans le sol ainsi que de grand lacs. La capitale de la Nouvelle-Calédonie, Nouméa, au bord de l’eau, est certainement l’une des villes les agréables du Pacifique Sud. Elle est entourée d’un immense lagon d’un bleu profond et regorge d’une riche végétation tropicale.

A ne pas manquer :

  • Nouméa : le centre culturel Tjibaou, la place des Cocotiers, le musée de Nouvelle-Calédonie, le marché, les maisons coloniales, la plage du Kuendu, les baies (baie de l’orphelinat, baie des Citrons, l’Anse Vata…)
  • Mt Doré : vue sur le lagon et la baie de Nouméa, les sources thermales, l’îlot Casy.
  • Dumbéa : Mt Koghi, col de Tonghoué, gorges de la Dumbéa.
  • Païta : la baie de Toro, la plage de Tiaré, Mt Mou et Mt Humboldt.
  • Boulouparis : golf à Ouenghi, plage de Bouraké, la Dent de St Vincent, les monts Tonta et Do.
  • La Foa : les plages de Ouano, l’ilot Condoyo, la cascade de Dogny, les tribus.
  • Sarraméa : le trou Feillet, le plateau de Dogny, le parc des Grandes Fougères.
  • Bourail : la Roche Percée, la baie des tortues, l’île Verte, Poé.

Ile des Pins

Superficie : 134 km2
Située au sud de la Grande Terre, l’île des Pins appelée « Kunie » par ses habitants, est un véritable paradis tropical qui s’étend sur 18 km de long et 14 km de large. Vao est le chef-lieu de l’île qui compte 1840 habitants, divisés en 8 tribus. Relativement plate, le point culminant de l’île le N’Ga s’élève à 262 m seulement. On accède à l’île via par avion au départ de Nouméa (25mn de vol, plusieurs par jour) ou à bord d’un catamaran (2h environ de traversée).

A ne pas manquer :

  • Les baies de Kuto, Kanuméra, Saint-Joseph et Oro
  • La Grande Chefferie de l’île
  • La grotte de la Reine Hortense, la grotte de la Troisième
  • Les vestiges du bagne à Mo

Îles Loyauté

Les îles loyauté, au nombre de 4, figurent parmi les destinations incontournables du Pacifique, à 125km de la côte orientale de la Grande Terre : Lifou, Maré, Ouvéa et Tiga, la plus petite.
Cet archipel offre l’un des plus beaux panoramas au monde où s’épanouissent plantes et animaux. Elles sont dotées d’une richesse naturelle incomparable ainsi que d’une diversité humaine bien particulière, avec des coutumes, des mythes et des rites qui perdurent au fil du temps. Si elles appartiennent toutes à la Nouvelle-Calédonie, elles n’en demeurent pas moins uniques tant part leur univers mélanésien traditionnel que par leurs paysages paradisiaques.
Pour accéder à ces îles, nous conseillons d’alterner bateau et avion.

Lifou

Superficie : 1 150 km2
Entre les plages, les falaises, les forêts, les grottes, chacun peut trouver son bonheur sur cette magnifique île où les visiteurs sont toujours chaleureusement accueillis. C’est l’endroit rêvé pour les plongeurs. D’autres activités sont également possibles : kayaks, planche à voile, randonnée.
1150 km² de terres pour 10 000 habitants (équivalent à la Martinique), c’est donc la plus grande et la plus peuplé de toutes.

A ne pas manquer :

  • Wé, la commune la plus importante de l’ile, est composée de trois tribus bordant la baie de Chateaubriand.
  • Visite des grottes du diable sur la route du nord
  • Les falaises sauvages qui plongent vers l’océan

Possibilité de s’y rendre en bateau comme en avion et de louer une voiture une fois sur place.

Maré

Superficie : 650 km2
L’île de Maré conserve son héritage en préservant ses activités traditionnelles tel que le tressage, la vannerie, la sculpture et la couture. Cette île est aussi réputée pour ses richesses naturelles et son agriculture. C’est la plus australe de toutes, avec une plaine centrale constituée de grottes et de piscines naturelles. Le grand plateau au centre de Maré est en fait un ancien lagon entièrement recouvert d’une forêt et d’une savane.
6900 Maréens vivent sur cette île (29 tribus), ce qui en fait la deuxième île la plus peuplée des quatre (après Lifou).

A ne pas manquer :

  • Les plages de Cengéité, Wabao, Shini, Patho-Kurine
  • Le Saut du Guerrier
  • L’aquarium naturel
  • Les grottes de Pethoen et de Padawa
  • Le village de la Roche et sa forteresse
  • Les marchés de Tadine, de Wakoca, de Ura

Maré est accessible, depuis Nouméa, en avion et en bateau. Une fois sur place, possibilité de louer une voiture pour faire le tour de l’île et de dormir chez l’habitant.

Ouvéa

Superficie : 160 km2
A Ouvéa, l’île dont la forme épouse la courbe du croissant, la vie s’écoule doucement au rythme des vagues et de la nature. Cette île possède une végétation exceptionnelle et ses habitants réservent un accueil particulièrement chaleureux à tous les visiteurs.
L’île fait le bonheur des plongeurs, regorge d’impressionnantes falaises grises, dissimule une lentille d’eau douce ainsi qu’une mangrove, et est ponctuée de petits îlots au nord et au sud appelés les Pléiades. La plus grande partie de la surface d’Ouvéa est recouverte d’une forêt très dense, le littoral étant peuplé de cocoteraies.
4 300 habitants d’origines différentes vivent sur cette île. Avec une plage de 28 kilomètres de long, l’atoll d’Ouvéa recèle des paysages d’une beauté incomparable.

A ne pas manquer :

  • Les plages de Mouli et de Fayaoué
  • La Grotte de Kong-Houloup
  • Le trou bleu d’Hanawa
  • La distillerie d’huile de coco
  • Les îles Pléiades du Nord et du Sud
  • L’île Beautemps-Beaupré (en voilier)

Possibilité de prendre l’avion (le moyen le plus rapide) mais aussi le bateau pour se rendre sur Ouvéa. Une fois sur place, possibilité de louer une voiture afin de faire le tour complet de l’île.

Tiga

Superficie : 12 km2
Tiga est la plus discrète des quatre îles Loyauté. Avec seulement 150 habitants et 6 km sur 2, c’est belle et bien la plus petite de toutes. Mais elle possède une richesse culturelle exceptionnelle grâce à la seule tribu qui vit sur cette splendide petite île.
Sans eau courante ou même l’électricité, elle est totalement indépendante et vit tranquillement à son rythme. On y accéder en catamaran depuis Nouméa.

Découvrez nos circuits