Le paradis du randonneur :

Besoin de dépaysement, soif d’air pur et de paysages grandioses ? La Nouvelle-Zélande vous comblera ! Découvrez les deux îles en empruntant les plus beaux sentiers de randonnée, appellés les « Great Walks ». Paysage lunaire dans le parc des volcans, forêt pluviale sur la côte Ouest, neige et glaciers à Mt Cook National Park, aridité dans le Central Otago, plages désertes… la variété des écosystèmes que vous traverserez est unique.

Avec 13 parcs nationaux et une telle diversité de réserves naturelles, la Nouvelle-Zélande est le paradis du randonneur. Nous vous proposons des marches de durée et difficulté variables, qu’il est possible de faire toute l’année (sauf quelques exceptions).

Quelques conseils essentiels avant de partir

Rando1 La randonnée se pratique toute l’année en Nouvelle-Zélande, les sentiers restent ouverts hiver comme été. Cependant, les conditions hivernales rendent de nombreuses randonnées accessibles aux personnes expérimentées uniquement et bien équipées.

Par ailleurs, en haute saison, certains sentiers sont très fréquentés comme le Tongariro Alpine Crossing ou le Milford Track.

nz_humpridge Les randonnées en Nouvelle-Zélande se font rarement en boucle, ce sont des allers-simples et il faudra donc prévoir le transport pour vous récupérer à la fin (bus, taxi…) ou revenir par le même chemin.

Le temps change très vite ! On dit qu’il y a « 4 saisons dans une journée »… Soyez prudent et apportez toujours dans votre sac à dos : des vêtements léger, des vêtements de pluie et des vêtements chauds, quelle que soit la saison.

– N’oubliez pas la crème solaire, les rayons ultra-violets du soleil sont moins filtrés dans cette partie du globe et vous brûleront la peau, même en hiver.

– La couverture en téléphonie mobile n’est pas toujours suffisante. Envisagez la location d’une balise de détresse personnelle (Personal Locator Beacon ou « PLB »), notamment si vous voyagez seul(e) dans les zones isolées.

– Si vous ne voulez pas vous encombrer en emportant votre matériel de camping nous pouvons le louer pour vous. L’équipement sera à récupérer à Auckland et à Christchurch. Contactez-nous.

– Un doute, une question ? Renseignez-vous au bureau du Department of Conservation local ou sur leur site Internet pour connaitre l’état du chemin et les informations de dernières minutes.

Les refuges

 

Les refuges en Nouvelle-Zélande sont appelés des « huts ». Il en existe 4 sortes :

– Les Basic huts : constituent un abri très basique, comme son nom l’indique, avec un équipement limité.

– Les Standard huts : ont des matelas, un approvisionnement en eau et des toilettes. Pour la plupart, elles ont également une cheminée ou un poêle à bois.

– Les Serviced huts : disposent de toutes des installations des standard huts. Elles peuvent même avoir des équipements de cuisine et un gardien en saison.

– Les Great Walk huts : sont gardés et sont les plus confortables. Elles offrent des équipements plus haut de gamme tels que des couchages, l’accès à l’eau, une cuisine aménagée et mêmeparfois de l’éclairage grâce aux panneaux solaires. Mais leur fonctionnement reste différent des autres refuges. En effet, pour pouvoir y dormir une réservation à l’avance est obligatoire. Nous pouvons vous réserver des huts à la nuitée ou bien vous réserver un Hut Pass si vous prévoyez de faire plusieurs nuits dans des huts différents. Contactez-nous !

Attention « gardé » ne veut pas dire que le gardien propose des repas et couvertures comme dans les refuges français, ça ne se fait en pas en Nouvelle-Zélande. Il faudra  porter vos victuailles et le nécessaire pour le couchage !

Retrouver la carte des huts du D.O.C ici.

 

Les plus célèbres sentiers de grandes randonnées :

Tongariro Alpine Crossing :

Certainement la randonnée la plus célèbre du pays. En quelques heures, vous serez émerveillé par les différents paysages traversés.
Le sentier serpente entre les deux volcans actifs Tongariro et Ngauruhoe, longe le « Red Crater » et les magnifiques lacs « Emerald Lakes » et le « Blue lake », avant de prendre fin au centre d’une forêt native.
Le niveau de difficulté nécessite tout de même une bonne condition physique, surtout pour la première partie.
Notez que le point de départ et d’arrivée ne sont pas les mêmes, il vous faudra choisir de quel côté commencer (généralement depuis Mangatepopo) et prévoir le transport.

Où ? Tongariro National Park (île du Nord)
Durée : 6 à 8 heures
Distance : 19 km environ
Quand : Toute l’année. L’hiver, équipement de haute montagne et expérience indispensable.
Niveau de difficulté : bonne condition physique
Danger : le sentier traverse une zone volcanique active. En savoir plus ici (en anglais)
Accès : navette à réserver sur place
Altitude min/max : 770m/1850m

Abel Tasman Coast Track :

Situé sur les côtes nord de l’île du Sud, le plus petit parc national du pays est longé par le plus beau sentier côtier du pays, l’Abel Tasman Coast Track, une randonnée s’étendant sur 54 km et pouvant se faire sur 3 à 5 jours. Le paysage oscille entre forêts (kanuka ou « Tea Tree », fougères arborescentes…) et magnifiques plages de sable doré. Vous serez séduit par ce cadre idyllique de baies dont certaines ne se traversent qu’à marée basse. Vous pouvez aussi apprécier cette région en kayak ou en voilier.

Où ? Abel Tasman National Park (île du Sud)
Durée : 3 à 5 jours
Distance : 54 km environ
Quand : Toute l’année. Très fréquenté en haute saison
Niveau de difficulté : Facile
Altitude min/max : 0m/600m
Accès : à pied à l’entrée sud du parc ou en bateau taxi, nous consulter pour les réservations

Brochure en anglais ici

Queen Charlotte Track :

Bien que ne faisant pas partie des « Great Walks » de Nouvelle-Zélande, le Queen Charlotte Track possède néanmoins de nombreux atouts. On peut le comparer au célèbre Abel Tasman Coastal Track, car il longe lui aussi la côte, son niveau est très accessible et la végétation traversée est similaire. Il a en revanche l’avantage d’avoir plus de choix de logements, du simple « backpacker » au lodge haut de gamme. Le Queen Charlotte Track est aussi ouvert aux VTT une partie de l’année.

Où ? Picton, nord de île du Sud
Durée : 4 jours
Distance : 71 km environ
Quand : Toute l’année. Très fréquenté en haute saison.
Niveau de difficulté : Facile
Altitude min/max : 0m/500m
Accès : en bateau taxi, nous consulter pour les réservations. Attention, certaines parties du sentier traversent des propriétés privées, un pass est nécessaire (12NZD)

Brochure en anglais ici

Heaphy Track :

Le Kahurangi National Park, second par la taille après celui des fiords, reste moins fréquenté que les autres parc nationaux car il est un peu excentré des grands axes touristiques. Le Heaphy Track qui le traverse en partie, vous fera découvrir des paysages à couper le souffle, combinant plages et forêt luxuriante. Les Maoris empruntaient ce sentier pour se rendre sur la côte ouest à la recherche de jade. Ce sentier riche en histoire saura vous séduire le long de la Golden Bay et de la célèbre Heaphy River.

Où ? Kahurangi National Park (nord-ouest de l’île du Sud)
Durée : 4 à 5 jours
Distance : 78 km environ
Quand : Toute l’année.
Niveau de difficulté : Moyen
Accès : à pied à l’entrée sud du parc ou en bateau taxi, nous consulter pour les réservations
Altitude min/max : 0m/950m

Brochure en anglais ici

Milford Track :

Certainement la randonnée la plus célèbre de Nouvelle-Zélande, tellement populaire en haute saison qu’il faut réserver jusqu’à 6 mois à l’avance pour les refuges. Elle traverse le cœur du parc national de Fiordland avec ses montagnes aux flans abruptes, ses vallées profondes, ses lacs, ses fjords et ses cascades. La difficulté de ce sentier vient surtout du climat plutôt que du dénivelé. En effet la végétation luxuriante de cette zone rappelle que vous vous situez dans l’un des lieux les plus humides de la planète. Attendez-vous donc à de la pluie au cours de cette randonnée ! La végétation omniprésente offre un magnifique décor tout au long du sentier. Hêtres australs, fougères, mousses et lichens composent cet habitat peu ordinaire de ces anciennes vallées glaciaires.

Où ? Fiordland National Park (sud-ouest de l’île du Sud)
Durée : 4 jours
Distance : 54 km environ
Quand : Toute l’année. L’hiver, équipement de haute montagne et expérience exigés
Niveau de difficulté : Moyen
Accès : En bus et bateau depuis Te Anau, nous consulter pour les réservations
Altitude min/max : 0m/1070m

Brochure en anglais ici

Kepler Track :

A proximité de la ville de Te Anau commence le Kepler Track, un sentier relativement récent puisqu’ouvert en 1988. L’objectif était de délester les autres sentiers très fréquentés de la région (Milford Track, Routeburn Track…), de faire un circuit en boucle et de proposer un départ à proximité de Te Anau pour réduire les frais de transport. Le Kepler Track possède donc bien des avantages sans oublier les panoramas sublimes sur les lacs Te Anau et Manapouri. Le paysage alterne entre forêt de hêtres australs, plage de sable (au bord du lac Te Anau) et montagne. C’est aussi dans les montagnes environnantes que l’on retrouva des spécimens vivants de l’oiseau « takahe » que l’on croyait disparu jusqu’à sa redécouverte en 1948.

Où ? Fiordland National Park (sud-ouest de l’île du Sud)
Durée : 4 jours
Distance : 67 km environ
Quand : Toute l’année. L’hiver, équipement de haute montagne et expérience exigés
Niveau de difficulté : Moyen
Accès : en minibus, en bateau ou à pied depuis Te Anau. Nous consulter pour les réservations
Altitude min/max : 200m/1400m

Brochure en anglais ici

Routeburn Track :

Situé à quelques kilomètres seulement de Milford Track et presque aussi célèbre que ce dernier, le Routeburn Track traverse deux parc nationaux : le Mt Aspiring et celui du Fiordland inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité. La première et la dernière journée traversent des forêts denses où l’on retrouve les hêtres australs, fougères, mousses et lichens. La journée intermédiaire en revanche, reste au dessus des 1000m d’altitude où les arbres laissent la place à une végétation plus rase permettant de merveilleux points de vue sur les montagnes environnantes.

Où ? Fiordland National Park et Mt Aspiring National Park (sud-ouest de l’île du Sud)
Durée : 3 jours
Distance : 32 km environ
Quand : Toute l’année. L’hiver, équipement de haute montagne et expérience exigés
Niveau de difficulté : Moyen
Accès : navette depuis Queenstown. Nous consulter pour les réservations
Altitude min/max : 500m/1250m

Brochure en anglais ici

Rakiura Track :

Ouvert en 1986, le Rakiura Track est l’option « facile » des treks de l’île Stewart. En effet, contrairement au Northern Cicuit par exemple, qui se fait en 10 jours, le Rakiura Track offre une variété étonnante de paysages en 3 jours seulement : plages désertes, forêts primaires, baies paisibles et on trouve même quelques reliques d’une ancienne exploitation forestière. Une bonne partie de la randonnée se fait sur des planches de bois pour éviter de vous enfoncer dans la boue jusqu’à mi-mollet. L’endroit peut être très humide. Depuis 2002, le sentier fait partie du 13e parc national de Nouvelle-Zélande, le Rakiura National Park, qui couvre 157 000 hectares.

Où ? Rakiura National Park (île Stewart)
Durée : 3 jours
Distance : 36 km environ
Quand : Toute l’année
Niveau de difficulté : Facile à moyen
Accès : 5km au nord du village d’Oban
Altitude min/max : 0m/300m

Brochure en anglais ici